L’eau, source de conflits

Face à des changements climatiques de plus en plus prégnants et une population mondiale qui explose, les fleuves sont devenus le théâtre d’affrontements interétatiques.

Pauline Gensel  • 18 juillet 2022 abonné·es
L’eau, source de conflits
Une installation hydroélectrique en Éthiopie, photographiée par satellite.
© Satellite image 2021 Maxar Technologies / AFP

En 1968, le biologiste et écologue américain Garrett Hardin publie The Tragedy of The Commons (la tragédie des communs), essai qui -marquera la pensée écologiste pour les décennies à venir. Il part de l’exemple de terres communales dans lesquelles plusieurs éleveurs font paître leurs vaches. Les individus souhaitant maximiser leurs gains, chacun va tenter de faire paître le plus d’animaux possible dans ce pré commun, puisque le coût de la nourriture est partagé entre tous les utilisateurs. Problème : passé un certain seuil, l’herbe ne pourra pousser assez vite pour nourrir ne serait-ce qu’une seule vache ; la ressource est surexploitée ; les coûts se répercutent sur l’ensemble de la collectivité. Conclusion : dans une situation de libre accès à une ressource limitée, la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 8 minutes