Ramsay : « On nous pousse jusqu’à ce qu’on craque »

Trois salariés témoignent des dérives de la politique du chiffre mise en place par l’entreprise.

Pauline Gensel  et  Lucas Sarafian  • 7 septembre 2022 abonné·es
Ramsay : « On nous pousse jusqu’à ce qu’on craque »
© Un rassemblement contre la décision de Ramsay de faire payer le parking aux visiteurs, en novembre 2021. (Photo : Cédric Janis/Hans Lucas/AFP.)

Une infirmière au sein d’un établissement de santé mentale :

« Le groupe promet des activités, une prise en charge personnalisée, un personnel qui a le temps de s’occuper des patients. La vitrine est belle. Mais, en vérité, la première chose que l’on demande à un patient quand il arrive, c’est sa carte de mutuelle. Le but est de remplir les chambres individuelles, plus chères que les chambres doubles, pour atteindre nos objectifs. Car la seule

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)