Santé : des pouvoirs publics aux petits soins avec Ramsay

Le groupe privé bénéficie de multiples connexions avec les hautes sphères de la Macronie et d’évolutions législatives qui lui sont favorables.

Pauline Gensel  et  Lucas Sarafian  • 7 septembre 2022 abonné·es
Santé : des pouvoirs publics aux petits soins avec Ramsay
© Jean Castex en visite dans un hôpital du groupe Ramsay Santé de la région parisienne le 13 mars 2021. (Photo : MARTIN BUREAU/AFP.)

Au pupitre, il y a Gabriel Attal. Au matin du 16 octobre 2019, il est alors secrétaire d’État à la jeunesse, rattaché au ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, depuis un an. C’est une conférence de presse un peu particulière. Invité lors de la deuxième édition des « Rencontres prévention santé » de la Fondation Ramsay Santé, Gabriel Attal loue notamment le service national universel et la stratégie de santé 2018-2022. Objectif ? « Gagner la bataille de la santé et des jeunes ».

Ce n’est pas la seule figure de la Macronie à avoir accepté l’invitation à cet événement. Un an plus tôt, il y avait Laurent Bigorgne, alors directeur du think tank libéral Institut Montaigne et ex-conseiller d’Emmanuel

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)