Pérou : ça bout

Politis  • 25 janvier 2023
Partager :
Pérou : ça bout
© ERNESTO BENAVIDES / AFP.

Devant le siège de la police à Lima, samedi 21 janvier, des manifestants réclament la libération des 200 étudiants arrêtés après l’irruption des forces de l’ordre sur le campus de l’université de San Marcos, occupé depuis trois jours dans le cadre de la « Toma de Lima » (prise de Lima). De nombreux Péruviens des provinces rurales et pauvres réclament des élections, une nouvelle Constitution et la démission de la présidente Dina Boluarte, qui a succédé à Pedro Castillo, accusé de tentative de coup d’État après avoir voulu dissoudre le Parlement. La répression a provoqué une cinquantaine de morts en un mois dans tout le pays. La présidente du Pérou Dina Boluarte a appelé le mardi 24 janvier à une « trêve nationale ».

Recevez Politis chez vous chaque semaine !
Abonnez-vous
Résistances
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don