blog /

Publié le 3 avril 2009

Un business pas bien bio (suite)

None

Illustration - Un business pas bien bio (suite) Rarement autant de pression auront été exercées par une entreprise. Suite à l'enquête que nous avons publié le 12 mars sur Ecocert, intitulée : "Un business pas bien bio" (http://www.politis.fr/Un-business-pas-bien-bio.html), nous avons reçu un droit de réponse de cette entrepirse privé qui occupe 70 % du marché national de la certification bio.

Mais partant du principe que nous n'allons pas céder à la menace, nous invitons les internautes à lire le groupe de discussion qui vient d'être créé. On y lira le contenu du droit de réponse d'Ecocert ainsi que les premiers témoignages édifiant sur l'ambiance qui règne dans cette entreprise (http://fr.groups.yahoo.com/group/agribio/message/5071)
Nous sommes loin d'avoir tout publié sur le bon fonctionnement de cette entreprise.

Nous nous sommes par exemple procurés un document de l'assemblée générale ordinaire du 27 juin 2008 de la SA Ecocert. Devinez qui sont les administrateurs et dirigeant d'Ecocert, entreprise de "400 employés" ?
Le président directeur général est William Vidal et "l'assemblée générale des actionnaires réunie spécifiquement à cet effet le 1er juin 2007, a désigné deux nouveaux administrateurs", dont le fils de William Vidal. Ainsi, les administrateurs sont : William Vidal (le père), Jennifer Vidal (la fille), Jérémy Vidal (le fils) et un certain Pere Pous Serrat.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.