blog /

Publié le 11 août 2013
Nid d’aigle cathare

Nid d’aigle cathare

Forteresse militaire médiévale, installée sur une mince crête rocheuse, à 790 m d’altitude, Peyrpertuse mérite son surnom de « citadelle du vertige ». [Libres pérégrinations, épisode 10]

Château de Peyrpertuse, juillet 2008.
Elevé au XIe siècle par les comtes catalans en guerre contre Carcassonne, le château de l’« albigeois » Guillaume de Peyrepertuse, excommunié en 1224, devient possession française en 1240, après la soumission du maître des lieux.

Louis IX, alias Saint-Louis, lui adjoint un second château, en surplomb du premier, fait de Peyrpertuse une forteresse royale avancée sur la frontière du royaume d’Aragon. Statut que cette construction militaire conserve jusqu’au traité des Pyrénées (1659) qui repousse la frontière à la ligne de crête des Pyrénées.

Partie "basse" du château de Peyrpertuse, juillet 2008.

De ce passé tumultueux, il ne reste aujourd’hui que des ruines, consolidées depuis une soixantaine d’années. Mais la fascination qu’elles exercent fait de Peypertuse un des châteaux Cathares les plus fréquenté. Chaque jour, durant la saison estivale, un spectacle de fauconnerie redonne vie à ce nid d’aigle médiéval.

Aigle, château de Peyrpertuse, juillet 2008


{{Se renseigner:}} http://www.chateau-peyrepertuse.com/

Tags

Haut de page

Voir aussi

Clandestin malgré lui

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents