blog /

Publié le 23 avril 2020
Le gâteau au chocolat qui fait manger des légumes

Le gâteau au chocolat qui fait manger des légumes

Vous êtes confiné·es chez vous et vous avez du temps à revendre. Pourquoi ne pas le passer en partie dans la cuisine ? Je vous propose un rendez-vous culinaire pour assaisonner vos journées : des recettes à réaliser avec des produits du placard ou faciles à trouver dans votre périmètre de confinement. Aujourd’hui, le fondant au chocolat au potimarron.

Il est super fondant, ton gâteau au chocolat, mais il vaut son pesant de beurre, non ? Raté ! Avec cette recette, on peut en reprendre : c’est du légume. Du potimarron, pour être exacte, ou autre courge du même acabit. Et vous n’aurez pas de mal à finir votre assiette, c’est moi qui vous le dis.

Aux origines du gâteau : un rocker smart en cuisine

« Ah ! Le gâteau qui fait maigrir », s’exclame Denis Sieffert, l’éditorialiste de Politis, quand il le voit apparaître dans la cuisine du journal, en alternance avec les financiers anticapitalistes de Politis. Je ne m’avancerais pas jusque-là, mais il faut dire que j’ai emprunté cette recette de fondant au chocolat au potimarron au critique de rock de la rédaction, Jacques Vincent, dont la ligne de rocker smart à la Bryan Ferry accrédite tout de même un peu cette thèse.

Ce qu’il vous faut pour 6 à 8 personnes

– 200 g de chocolat noir à cuire à 70 % de cacao

– 125 g de potimarron épluché (ou potiron, ou courge butternut…) frais ou surgelé

– 40 g de farine de blé

– 80 g de sucre roux

– 3 œufs

– 1 cuillère à soupe de purée d’amandes

Le gâteau chocolat-légume en 4 étapes

1. Faites cuire tendrement votre potimarron (ou autre courge) dans l’eau bouillante ou à la vapeur (15-20 minutes) puis écrasez-le sans pitié à la fourchette.

2. Ajoutez à cette purée les œufs, le sucre, la purée d’amandes et la farine.

3. Faites fondre le chocolat et ajoutez-le à la préparation. Mélangez bien et versez dans un moule rond beurré.

4. Faites cuire 15 minutes à 200 °C et sortez le gâteau même si vous avez l’impression que « c’est pas cuit ». Il continue de cuire un peu en lui-même en dehors du four et de cultiver sa nature fondante.

Comment on le mange, le fondant au chocolat du rock-critique ?

Bien refroidi, sans scrupules et en écoutant à fond la caisse (ou pas, hein…) le disque recommandé par Jacques Vincent dans son dernier article.

Retrouvez toutes les recettes de la chronique Confine dans ta cuisine en cliquant ici.


Photo : Laura Fredducci

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.