blog /

38 billets

Professeur. Et si l'avenir c'était (encore) vous ?

Un prof sur le front

par

Professeur. Et si l'avenir c'était (encore) vous ?

Ce mardi 10 octobre, les fonctionnaires de notre pays sont appelés à faire grève et à manifester. Le gel du point d'indice en 2017 et 2018 accompagné de la hausse de la CSG annoncent une chute du pouvoir d'achat. Dans l'enseignement, cette baisse est avérée depuis 2002 et a pour conséquence une pénurie d'enseignants pour le moins inquiétante. Explications.

 lire   partager

Monsieur Gattaz, si le Medef faisait son travail, mes élèves auraient du travail

Un prof sur le front

par

Monsieur Gattaz, si le Medef faisait son travail, mes élèves auraient du travail

Suite à la publication d'un manifeste intitulé « éduquer mieux, former toujours », Le MEDEF menait une campagne en septembre pour une réforme du système scolaire avec un slogan polémique « Si l'école faisait son travail, j'aurais du travail ». Devant le tollé général suscité par cette formule, le patron de l'organisation patronale, Pierre Gattaz fut obligé de s'excuser publiquement. Des excuses filmées sur Twitter qui sont en fait une attaque en règle du système scolaire jugé seul responsable des maux de notre jeunesse. Voici ma réponse.

 lire   partager

Aux armes collégiens !

Un prof sur le front

par

Aux armes collégiens !

Alors que les résultats du diplôme national du brevet seront annoncés majoritairement mercredi 12 juillet, une polémique légitime a éclaté sur une question du sujet d’éducation morale et civique. Celle-ci demandait aux élèves de rédiger une note pour présenter une mission des militaires français sur le territoire national ou à l’étranger en montrant en quelques lignes que notre armée était au service des valeurs de la République française. Cette formulation problématique tant sur la forme que sur le fond questionne et les corrections qui ont eu lieu mardi 4 juillet ont confirmé cette gêne.

 lire   partager

Maxime Laisney, un prof sur le front des législatives

Un prof sur le front

par

Maxime Laisney, un prof sur le front des législatives

Fin 2014, mon collège et les écoles qui l’alimentent sortaient du réseau d’éducation prioritaire. Ce fut l’occasion pour moi de rencontrer un instituteur militant durant la lutte pour le maintien de ce label. Âgé de 36 ans, Maxime Laisney est professeur des écoles depuis dix ans. Dimanche, il s’est qualifié pour le second tour des législatives dans la dixième circonscription de Seine-et-Marne. Entretien avec cet enseignant qui mène campagne tout en ayant en charge une classe de CE2 dans un quartier populaire de la ville de Chelles.

 lire   partager

La solidarité à grande foulée

Un prof sur le front

par

La solidarité à grande foulée

Vendredi 19 mai plus de 300 000 élèves ont couru dans toute la France pour financer l’organisation Action contre la faim. Cette course contre la faim qui a lieu dans mon collège depuis huit ans nous permet d’enseigner de manière différente et de réaliser aussi que la solidarité est un principe qui a du sens dans notre quartier.

 lire   partager

On est si loin du 21 avril 2002…

Un prof sur le front

par

On est si loin du 21 avril 2002…

Ce lundi matin, lendemain du premier tour de l'élection présidentielle, mes élèves n’étaient pas surpris par les résultats. Cela m’a rappelé mon 22 avril 2002 bien plus agité. D’un petit débat en fin de cours avec une classe de troisième, il ressort que le Front national ne fait plus peur, même dans ce quartier cosmopolite, et qu'Emmanuel Macron est un candidat « plutôt sympa ».

 lire   partager

Désorienté par l’orientation de mes élèves

Un prof sur le front

par

Désorienté par l’orientation de mes élèves

Fin mars, les professeurs principaux de troisième sont confrontés comme chaque année au difficile exercice de l’orientation des élèves qu’ils ont en charge. Avec l’aide de la conseillère d’orientation-psychologue et du chef d’établissement, l’enjeu est de trouver une orientation adaptée aux souhaits de l’élève en conformité avec son niveau scolaire. Un exercice qui s’avère parfois périlleux.

 lire   partager

Trois ados face à la montée du FN

Un prof sur le front

par

Trois ados face à la montée du FN

Sophie-Jade,  Maïlouna et Warren sont trois élèves de troisième âgés de 14 ans. Il y a un mois, ils ont eu la chance d’aller voir en avant première le film Chez nous. Adolescents, banlieusards, originaires d’Afrique, du Maghreb et des Antilles, ils sont plus que concernés par cette montée inexorable du Front national qui stigmatise à longueur de discours les jeunes comme eux. C’est cette haine banalisée décrite avec tant de justesse par Lucas Belvaux qui les a le plus secoués. Voici leurs réactions.

 lire   partager

Laïcité, comment les profs se débrouillent deux ans après Charlie Hebdo ?

Un prof sur le front

par

Laïcité, comment les profs se débrouillent deux ans après Charlie Hebdo ?

Alors que le quinquennat de François Hollande touche à sa fin, il est nécessaire de se demander à tête reposée si l’école républicaine a su relever l’un des défis majeurs lancé par les actes terroristes de janvier 2015 : faire comprendre à nos élèves que la laïcité est un atout pour le vivre ensemble. Réformes du collège et des programmes, place accrue de l’éducation morale et civique, affiches, vidéos,  référents-laïcité, le ministère n’est pas resté passif mais est-ce que cela fut suffisant ?

 lire   partager

Fillon, candidat parfait pour aggraver la crise de l'Éducation

Un prof sur le front

par

Fillon, candidat parfait pour aggraver la crise de l'Éducation

Espacés de trois semaines, deux documentaires diffusés sur France 2 annoncent la généralisation de la crise dans l’école publique si le candidat François Fillon venait à l’emporter à la présidentielle. Prof à la gomme, diffusé par Envoyé spécial, montre le déficit criant de professeurs dans les établissements du secondaire alors qu’Un pas après l’autre (Infrarouge) dresse un portrait flatteur d’un établissement privé à Montfermeil qui prospère sur la crise que traverse l’école publique.

 lire   partager

Articles récents