200 enfants

200 enfants, souvent nés en France, ont été enfermés en 2006, parfois plus d'un mois, dans un centre de rétention, après avoir été arrêtés avec leurs parents sans papiers, s'indigne la Cimade dans son rapport dressant un état des lieux des 23 centres de rétention administrative. Intervenant quotidiennement dans ces centres, l'association dénonce « les effets dévastateurs » de « l'industrialisation de la rétention » , qui « transforme ces endroits en de véritables camps » pour étrangers. Selon le rapport,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.