Là-bas

L’Uruguay ballotte Avec près de 49 %, José Mujica, un ancien guérillero, candidat du Front élargi (gauche modérée), arrive en tête du premier tour de la présidentielle uruguayenne. Toutefois, l’électorat ne s’est pas radicalisé : en 2004, il avait élu au premier tour Tabaré Vazquez, premier président de gauche du pays. Il revigore même le parti Colorado, la droite décrédibilisée, dont le candidat (18 %) soutient le conservateur Luis Alberto Lacalle (Parti National, 30 % des voix), efficace entente…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.