En Sarkozie

Peau de chagrin « Rationalisation », vraiment ? En application de la réforme de la carte judiciaire initiée par Rachida Dati en 2007, 178 tribunaux d’instance sur 473 ont fermé leurs portes le 1er janvier. Les tribunaux restants se partagent le surcroît de travail sans que les réaffectations aient été organisées en conséquence. Les déménagements ont un coût : cette réforme aurait généré plus de 400 opérations immobilières. Et, dans certaines zones, il faudra parfois parcourir jusqu’à 80 km pour voir…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.