Larcher s’accroche

Victoire de la gauche mais la droite espère conserver la présidence grâce à d’habiles tractations.

Au Sénat, la droite n’a pas rendu les armes. Même sonnée par sa défaite électorale, l’UMP s’accroche à l’espoir de conserver la présidence d’une assemblée devenue sa « propriété » , selon le mot de l’éditorialiste du Figaro. Dès dimanche soir, Gérard Larcher, qui occupe depuis 2008 le « plateau », du nom de la vaste estrade réservée dans l’hémicycle à la présidence, annonçait sa candidature à sa propre succession. Soulignant que la majorité du Sénat « reste à construire » , il a même promis la victoire à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents