Pour ou contre une Maison de l’histoire ?

Annoncé par Nicolas Sarkozy en 2009, le projet de Maison de l’histoire de France divise les historiens. Pour Éric Deroo, ce sera une précieuse boîte à outils. Pour Arlette Farge, ce lieu est inutile, coûteux et idéologisé.

«À l’origine, quand j’ai vu la présentation du projet dans la presse, j’étais contre. Je me suis inquiété de ce que l’on en disait, d’une écriture officielle de l’histoire de France. J’étais donc circonspect et prudent quand Frédéric Mitterrand, pour qui j’ai un profond respect, m’a appelé pour me proposer de participer à cette Maison de l’histoire – car ce n’est pas un musée mais une « maison », ceci est très important. Frédéric Mitterrand m’a contacté parce que j’ai beaucoup travaillé sur les images et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.