Journal de campagne

Nous voilà déjà à quatre mois de l’élection. Et pour cette campagne présidentielle, j’ai choisi un hymne, celui de « Super Rebelle président, président pour la France, Super Rebelle président, président des Français » , sur l’air de « Tata Yoyo » . C’est donc l’hymne avec lequel je suis reçu à chaque meeting, dans un lieu de convivialité, c’est-à-dire sur scène ou dans les cafés. C’est un moment important : la politique est devenue un spectacle, l’emballage a donc pris le pas sur le contenu. Pour cet hymne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.