Le sens de la peine

Je suis toujours sidéré quand je découvre les réactions et les commentaires au détour d’un article sur les prisons. Des propos haineux et vengeurs qui me laissent sans voix et instillent en moi une douleur teintée de révolte où je perçois la tentation du face-à-face tout aussi destructeur. Malgré la récurrence de ces circonstances, je continue à rester pantelant et ulcéré. Je me rassure en pensant que ceux qui osent proférer ou écrire de tels propos ne représentent qu’une minorité qui veut se faire…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.