Un régime qui cible les enfants

La révolution avait démarré par les enfants, lorsque les forces de sécurité avaient torturé plusieurs d’entre eux, originaires de Deraa, pour avoir dessiné des graffitis, soulevant l’indignation de la population. Un bilan de l’ONU fait aujourd’hui état de 307 morts d’enfants depuis mars dernier, dont 56 rien qu’en novembre, la plupart tués par les forces de sécurité. Plusieurs observateurs, dont la haute-commissaire aux Nations unies, Navi Pillay, affirment d’autre part que cibler les enfants est une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.