Droit aux vacances contre droit de grève

Entendre Nicolas Sarkozy défendre le « droit aux vacances » (sic) parce que les Français « ont assez souffert pendant l’année » a été un choc ! Le président serait-il tombé sur la tête pour se préoccuper enfin des 50 % de ménages, principalement les chômeurs, les familles monoparentales et les familles nombreuses, qui ne partent jamais (ou quasi), principalement pour des raisons budgétaires ? Non. C’est à l’occasion des grosses grèves des personnels de sécurité dans les aéroports qu’est apparu ce nouveau…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.