Une victoire pour Enderlin

La Cour de cassation a annulé, mardi, la relaxe de Philippe Karsenty, dans l’affaire Al-Dura. Celui qui se présente comme directeur d’une « agence de notation des médias » accuse le journaliste de France 2 Charles Enderlin et son caméraman d’avoir diffusé en 2000 les images de la mort d’un enfant palestinien tombé à Gaza, probablement sous les balles de soldats israéliens. Selon Karsenty, il se serait agi d’une mise en scène, et l’enfant serait toujours vivant… Condamné une première fois pour diffamation,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.