Monsieur le Président, graciez Philippe El Shennawy

En compagnie de quelques-uns, j’ai signé il y a deux semaines un appel en vue de soutenir la demande de grâce de Philippe El Shennawy, présentée au président de la République. Je n’avais jamais signé ni imaginé signer une pétition. Cela me semblait une façon indigne de faire parler de soi, une parade sur le malheur des autres. Voilà ce que je croyais. Et puis avec El Shennawy, là, non. Pour lui, nous avons signé une supplique. Une prière, quoi. Une prière pour sauver un ancien bandit. Lire > Pétition pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.