Hollande, la Bourse et la reprise

Et si l’accroissement inouï du patrimoine des 500 plus grandes fortunes de France était « le » signe que la reprise est là ?

Et si l’accroissement inouï du patrimoine des 500 plus grandes fortunes de France était « le » signe que la reprise est là ? L’enquête de Challenges (11 juillet) montrant que la richesse des membres de ce club très sélect a grimpé de 25 % l’an dernier ne le sous-entend pas et laisse à tout le moins entrevoir un gros problème de répartition des richesses dans notre pays. Curieusement, ce n’est pas du tout la leçon qu’en a tirée François Hollande, lors de son entretien télévisé : « Ces grandes fortunes, dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.