Le PS se divise sur les Roms

La ligne anti-Roms du ministre de l’Intérieur divise fort, pour des raisons qui vont du respect du pacte républicain à l’accueil local des Roms.

« Le PS et les Roms : qui dit quoi ? », pose l’Express dans une infographie. Côté gauche-solidarité : Sandrine Mazetier, Arnaud Montebourg, Jean-Yves Leconte, Pouria Amirshahi, Harlem Désir et Razzy Hammadi. Au centre : Martine Aubry. Côté droite-fermeté : Bertrand Delanoë, Eduardo Rihan Cypel, Anne Hidalgo, Najat Vallaud-Belkacem, Bruno Le Roux et, à l’extrême droite, Manuel Valls. La ligne anti-Roms du ministre de l’Intérieur divise fort au PS, pour des raisons qui vont du respect du pacte républicain à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.