Le « plus gai » de Filippetti

Contre le racisme, la ministre juge que « nous devons nous ressaisir en faisant appel au plus gai, au plus joyeux, au plus beau, au plus émouvant ».

« Dans un pays où des propos abjects peuvent être utilisés pour qualifier une ministre de la République, nous devons nous ressaisir en faisant appel au plus gai, au plus joyeux, au plus beau, au plus émouvant. » C’est ainsi que la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a annoncé, dans une tribune (Libération du 2 décembre), intitulée « Le combat contre le racisme est culturel », la réunion, le soir même, d’artistes « contre la haine », au Théâtre du Rond-Point à Paris. Pas sûr que ce soit la façon la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.