Le Guen rêve de « purge »

Le gouvernement en a plus qu’assez des frondeurs de sa majorité.

Le gouvernement en a plus qu’assez des frondeurs de sa majorité. Invité sur France Inter, mardi, le secrétaire d’État aux relations avec le Parlement s’est agacé de la fronde de députés « soi-disant socialistes » qui, après avoir refusé le pacte de responsabilité, envisagent d’amender les textes budgétaires sans l’aval de leur groupe. Pour Jean-Marie Le Guen, c’est un problème « très grave » qui « n’a pas été purgé ». De toute façon, ces frondeurs, qui « ont peur de montrer qu’ils sont minoritaires », sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents