Reims s’assoit sur la misère

Le nouveau maire de Reims a publié un arrêt anti-mendicité.

Que les SDF aillent se faire voir ailleurs. Le nouveau maire de Reims, ville repassée à droite aux dernières municipales, a publié un arrêt anti-mendicité interdisant la « station assise » dans sa commune. Gare à vous, mendiants, punks à chiens et autres oisifs osant prendre le soleil devant la cathédrale ! Poser votre séant un peu trop longtemps dans l’espace urbain vous coûtera 38 euros d’amende. Samedi dernier, un sit-in autour de la fontaine de la Solidarité était organisé par des manifestants pour…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.