Moduler les allocations familiales ?

Dans un contexte économique difficile, indexer les allocations familiales sur le revenu introduirait une dimension de justice sociale, estime Laurence Dumont. Pour Marie-George Buffet, une telle réforme menacerait l’universalité de la protection sociale en général et serait néfaste au travail des femmes.

Depuis la création des allocations familiales, prévaut le principe de versement sans conditions de ressources à toutes les familles, avec un barème progressif en fonction du nombre d’enfants. Le contexte particulier des années 1940, où une immense majorité de Français étaient touchés par une très grande précarité, a consacré le caractère d’universalité de cette prestation. Le principe fondateur de ce levier important de notre politique familiale ne doit pas être remis en question. Mais, dans un contexte…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le crime et le rituel

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.