Ségolène, machine à idées

Désordonné, l’activisme de la ministre de l’Écologie lui donne une image de battante.

Pas une semaine sans une nouvelle proposition d’elle pour trouver les millions perdus de la taxe poids lourds, dont elle a consacré l’enterrement. Elle voulait mettre à contribution des sociétés autoroutières, tout en souhaitant la gratuité des péages le week-end. Recalée. Ségolène Royal veut maintenant taxer les poids lourds étrangers traversant le territoire. Saura-t-on de quelle manière ? Elle est familière des coups d’épée dans l’eau, fausses bonnes idées émises sans consultation ni vérification de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.