Woerth blanchi ?

L’ancien ministre du Budget avait validé par arrêté la vente d’une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne.

Selon Me Jean-Yves Le Borgne, avocat d’Éric Woerth, la commission d’instruction de la Cour de justice de la République devrait bientôt prendre une ordonnance de renvoi ou de non-lieu pour son client dans l’affaire de la vente contestée de l’hippodrome de Compiègne, en 2010. L’ancien ministre du Budget avait validé par arrêté la vente de gré à gré d’une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne, comportant un golf et un hippodrome. Une vente consentie à la Société des courses de Compiègne,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.