Ça fleure bon le terroir

Le nouveau maire d’Elne (Pyrénées-Orientales) préfère le terroir à l’engagement.

En février dernier, la mairie communiste d’Elne (Pyrénées-Orientales) décidait de donner aux rues d’un nouveau lotissement le nom de femmes s’étant illustrées par leur combat humanitaire, dans la résistance ou en faveur du droit des femmes. Telles Lucie Aubrac, Lise London, Olympe de Gouges, Geneviève de Gaulle-Anthonioz, Martha Desrumaux, Rosa Parks ou encore Madeleine Fillols, figure locale. Mais le nouveau maire élu (divers) en a décidé autrement. En lieu et place de ces noms porteurs de valeurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.