Dossier : Tarnac, zadistes... Les nouveaux insoumis

Éric Hazan : « L’insurgé, c’est celui qui se met debout »

L’émergence de mouvements insurrectionnels depuis 2008 fait évoluer la question révolutionnaire. Pour l’éditeur Éric Hazan, la finalité reste la lutte contre le capitalisme.

Éric Hazan, éditeur et lecteur du Comité invisible, explique en quoi les idées de ceux qui le composent ont mûri depuis L’insurrection qui vient (2007) jusqu’au récent À nos amis (2014), et en quoi leur défense de la « commune » est très actuelle. À nos Amis paraît sept ans après L’insurrection qui vient, premier livre signé par Le Comité invisible. Quel chemin entre ces deux livres ?* Éric Hazan : Avec le temps, les idées ont mûri. À nos amis est moins triomphaliste et arrogant que L’insurrection qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.