Le mauvais exemple

L'avocat a décidé de ne pas se laisser instrumentaliser pour une opération à peine déguisée de soutien à la politique israélienne.

Hacen Boukhelifa est avocat. Il devait participer à un « voyage œcuménique » à Jérusalem du 20 au 23 novembre dans le cadre d’une rencontre organisée par l’association « Le Barreau de Paris montre l’exemple » autour des trois grandes religions. Mais il y a renoncé après avoir découvert que le « pèlerinage » prévoyait « aussi » une rencontre avec « les plus hautes autorités de l’État d’Israël ». L’avocat, censé incarner la « diversité », a interpellé le bâtonnier de l’Ordre pour obtenir qu’un rendez-vous…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.