Le Front national n’est pas tout blanc

Une enquête sur le financement des campagnes électorales du FN a débouché sur la mise en examen de Frédéric Chatillon

Ouverte en avril 2014, une enquête sur le financement des campagnes électorales du FN aux cantonales (2011), présidentielle et législatives (2012) a débouché sur une première mise en examen. Celle d’un « ami » de Marine Le Pen : Frédéric Chatillon (photo). Un ancien responsable du GUD, au cœur de la « GUD connexion » – un entrelacs de plusieurs sociétés – qui s’active dans l’ombre pour la présidente du FN. À l’origine, l’enquête portait sur le rôle joué auprès des candidats frontistes aux législatives par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.