« La Revue du crieur » : Une nouvelle voix

Mediapart et La Découverte lancent une revue avec un point de vue critique sur les idées et la culture.

Disparu il y a quelques semaines, François Maspero avait choisi pour figurine (on ne disait pas logo alors) identifiant sa maison d’édition un crieur de journaux. Un personnage renvoyant à l’imaginaire de la rue, de la gouaille du populo, des « grands boulevards » chantés par Yves Montand, avec leurs « jours de colère qui font sortir le populaire » … Héritière des éditions Maspero, La Découverte marquera sa fidélité à cette histoire éditoriale – synonyme depuis les années 1950 de résistance à la pensée…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.