Le PS courtise le centre

Nicolas Sarkozy n’est pas le seul à faire les yeux doux aux centristes.

Nicolas Sarkozy n’est pas le seul à faire les yeux doux aux centristes. Afin de mettre quand même la main en 2016 sur le Grand Paris – les défaites aux dernières municipales et départementales ont eu raison des ambitions des socialistes locaux –, le PS francilien a trouvé la solution : faire alliance avec le centre de Jean-Christophe Lagarde, le patron de l’UDI et député-maire de Drancy depuis 2002, lequel lorgne également sur la présidence de la métropole. « Toutes les intercommunalités fonctionnent en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le crime et le rituel

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.