Du moisi à Béziers

C’est la France la plus moisie qui s’était donné rendez-vous dans la ville administrée par Robert Ménard.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Oh, le beau rassemblement qui a eu lieu ce week-end à Béziers ! Même si Nadine Morano, Philippe de Villiers et Nicolas Dupont-Aignan avaient décliné l’invitation, c’est la France la plus moisie qui s’était donné rendez-vous dans la ville administrée par Robert Ménard. Aux côtés des rédactions de Valeurs actuelles et du site Boulevard Voltaire, co-organisateurs de l’événement, on trouvait les idéologues d’extrême droite Renaud Camus et Alain de Benoist, l’écrivain Denis Tillinac, l’avocat Gilles-William Goldnadel, l’entrepreneur Charles Beigbeder, le député LR – très Manif pour tous – Jean-Frédéric Poisson, ou encore la coterie frontiste : Louis Alliot, Gilbert Collard et Marion Maréchal-Le Pen. Considérant que Ménard, qui a déclaré que ce rassemblement ne servirait « de marche-pied à personne », avait manqué de respect au Front national, la nièce de Marine Le Pen a pris la porte en cours de route, ce qui n’a pas aéré l’atmosphère pour autant. Robert Ménard a profité de l’occasion pour lancer son mouvement « Oz ta droite ! » (sic), qui préconise 51 mesures dignes de la réaction la plus pure. Ce week-end, ce n’est pas à Verdun, pour le centenaire de la bataille, que flottait la mémoire de Pétain, mais à Béziers.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.