Zemmour / Albin Michel : Com’ un air d’islamophobie

Pour la maison d'édition, le programme de l’extrême droite devenu un argument de vente.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Albin Michel n’a pas pour seul tort de publier les essais d’Éric ­Zemmour, il leur fait aussi de la pub. Celle parue dans différents journaux a provoqué un tollé jusque dans le monde politique. « L’ennemi public n° 1… est n° 1 des ventes », clame-t-elle à côté du visage du pamphlétaire qui a – rappelons-le – son rond de serviette dans tous les grands médias. Puis d’afficher les citations assassines des critiques : « Délire islamophobe (L’Obs) », « Il faut déradicaliser Zemmour (Libération) », « Souverainiste réactionnaire (Le Monde) ». Le programme de l’extrême droite devenu un argument de vente… Mais où va-t-on ?


Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.