Quand la CMU fait gonfler l’AME

Le gouvernement compte durcir l’accès aux soins des étrangers en situation régulière.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le gouvernement va-t-il durcir l’accès aux soins des étrangers en situation régulière ? Un arrêté réduisant la liste des titres et documents autorisant ces derniers à bénéficier de la protection maladie universelle (Puma) est envisagé. N’y auraient plus droit que ceux disposant d’une demande d’un titre de séjour ou de documents attestant de démarches en cours. Ils seront alors renvoyés vers l’aide médicale d’État (AME) ou vers « rien du tout », précise le Gisti, pour ceux dont les ressources excèdent 720 euros par mois. Ce qui va faire gonfler l’AME, que plusieurs candidats à la présidentielle entendent supprimer.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.