Covid-19 : la stratégie de la tenaille

Le gouvernement persiste dans l’erreur et l’amateurisme. Conséquences immédiates ? L’embolie des services de soin, et un indescriptible chaos dans l’Éducation nationale.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Dans la gestion de cette pandémie, le gouvernement s’est montré d’une remarquable constance. Depuis les premiers mensonges sur les masques, il a persisté dans l’erreur et l’amateurisme. Sa tentative d’imposer au pays un passe vaccinal, en dépit d’engagements claironnés depuis des mois sur toutes les ondes, n’en est que l’ultime illustration. Alors que le variant omicron provoque chaque jour des centaines de milliers de contaminations, les mesures de mitigation actuellement appliquées ne sont pas de nature à freiner la pandémie. Conséquences ? L’embolie des services de soin, déjà rudement éprouvés, est probable. Et un indescriptible chaos règne au sein de l’Éducation nationale. Parents et personnels ont depuis longtemps renoncé à comprendre des protocoles absurdes et éphémères. À trois mois du scrutin présidentiel, Emmanuel Macron a choisi la stratégie de la tenaille. Il tente le pari, particulièrement risqué, de l’immunité collective en laissant circuler le virus. Et il culpabilise dans un même mouvement chacun d’entre nous, à qui il incombe de tout tenter pour limiter la progression de l’épidémie. Nous méritons, collectivement, mieux que cela.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.