La rébellion des exclus du forum

Le Forum social mondial, tenu pour la première fois en Afrique, a vu sa réussite tempérée par des contraintes financières et des choix limitant l’accès des plus démunis aux débats, notamment les habitants des bidonvilles de Nairobi.

endredi 19 janvier, veille de la cérémonie d'ouverture du Forum social mondial de Nairobi. La réunion des partenaires étrangers du Crid, principal collectif français d'associations de solidarité internationale (54 organisations françaises), a fière allure, avec ses 450 délégués. Elle tire à sa fin quand une jeune femme kényane demande la parole. Devant la salle cueillie à froid, une réalité désagréable fait brusquement irruption. « Comment voulez-vous que les plus défavorisés participent au forum ?…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents