Courrier des lecteurs Politis 939

Politis  • 15 février 2007 abonné·es

Le nouveau site de Politis

Je suis un lecteur régulier d'articles que vous publiez sur votre site Internet. Je suis RMiste et n'ai pas les moyens de m'abonner. Je trouve votre point de vue intéressant. D'ailleurs, là n'est pas la question.

Je viens de visiter pour la première fois votre nouveau site. C'est peut-être plus joli qu'avant au premier abord, mais je dois vous avouer que l'on y perd énormément en ergonomie. La simplicité d'accès au contenu qui existait sur l'ancien site, à savoir l'oeil qui lit de haut en bas, classique, se trouve noyée dans une mise en pages qui oblige l'oeil à scanner l'ensemble de la page.

De plus, j'ai l'habitude d'agrandir la taille des caractères pour améliorer mon confort de lecture, ce qui ne posait aucun problème sur votre ancienne version, alors qu'ici la mise en pages sort de l'écran, idem pour la page d'accueil et pour les articles.

À voir cette nouvelle mouture, on sent le conseiller en communication, commercial à souhait, ce qui entre en contradiction, à mon humble avis, avec le contenu de vos articles. Vous allez sans doute me rétorquer que la bataille au coeur des médias fait rage et qu'il vous est nécessaire d'employer les méthodes utilisées par vos concurrents, à savoir faire de la forme la priorité, faire plaisir à l'oeil pour vendre votre produit. Je ne suis pas contre le changement s'il apporte des améliorations qui ne se bornent pas à de la poudre aux yeux, sur le modèle de la publicité.

D'autant plus que plus rien n'est désormais lisible. Trois lignes de texte qui se courent après, suivies d'un encart bien visible pour s'abonner. Ah, c'est sûr, quand on a le budget de Jamel Debbouze, ce genre de problème n'existe pas.

C'était trop beau, en fait, qu'un média indépendant propose des articles gratuitement sur le Net. Cela ne pouvait pas durer. La vague du tout-payant déferle invariablement sur tous les rochers de résistance pour les submerger définitivement. Vous avez vraisemblablement ciblé votre catégorie de lecteurs, celle qui a les moyens financiers d'accéder à vos idées. [...]

Pour finir sur une note positive, la nouvelle route que vous prenez laisse un espace libre pour l'émergence d'autres sites

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Courrier des lecteurs
Temps de lecture : 12 minutes