Vote communautaire : mythe ou réalité ?

S’il est inexact de parler de votes homogènes déterminés par les origines ou la religion, des tendances se dessinent. Nicolas Sarkozy inquiète les musulmans. Et rassure de plus en plus au sein de la communauté juive organisée.

Va-t-on, pour la première fois, vers un vote communautaire arabo-musulman ? « Non, répond sans hésitation le philosophe Mohammed Taleb, président de l'association Ishtar 1, car il faut faire la différence entre l'acte de voter pour tel ou tel candidat et les valeurs qui conduisent à cet acte. Il n'y a pas de vote communautaire pour un candidat, d'abord parce qu'il n'y a pas d'instance capable d'influencer ou d'imposer ce choix. Mais il peut y avoir des valeurs communes qui débouchent sur des choix…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents