La « voix de la France », c’est fini !

Mai 68 est le point de départ d’une exigence de pluralisme dans l’audiovisuel public et d’un début d’indépendance par rapport au pouvoir politique.

Olivier Doubre  • 26 juillet 2007 abonné·es

Le 21 septembre 1972, le président Pompidou déclare~: « L'ORTF, c'est la voix de la France~! » La phrase sera reprise des années durant par tous ceux qui contestent le contrôle exercé par le pouvoir politique sur l'audiovisuel public. Elle sonne une sorte de chant du cygne du monopole, dont le président gaulliste sait

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 3 minutes

Pour aller plus loin…