Retour à l’âge de pierre

« Moloch », une belle pièce de Philippe Crubézy
sur nos relations avec le travail et l’argent.

Le travail dévore-t-il l'homme comme le monstre Moloch dévorait les enfants dans la croyance cananéenne ? C'est ce que laisse entendre l'écrivain et metteur en scène Philippe Crubézy dans sa pièce Moloch , qu'il donne au Théâtre de l'Est parisien (lieu dont il est l'auteur « engagé » : belle initiative altruiste quand on sait que la directrice, Catherine Anne, est elle-même un auteur). La référence antique est, en effet, pour l'auteur une façon de poser cette question centrale, mais aussi de ne pas rester…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents