Les manuels scolaires au piquet

Ingrid Merckx  • 13 novembre 2008 abonné·es

Doit mieux faire ! Voici, en substance, l’appréciation de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde) à la suite de son étude sur la place des stéréotypes et des discriminations dans les manuels scolaires. Rendue publique le 6 novembre, cette enquête a été conduite sur une trentaine d’ouvrages d’une dizaine de matières et plus de 3 000 illustrations par une équipe de l’université Paul-Verlaine de Metz. 190 enseignants ont répondu à un questionnaire, et 34 élèves et 18 enseignants ont fait l’objet d’un entretien. La démarche a conjugué trois approches : juridique (évaluation du traitement des questions de discrimination et d’égalité), cognitive (analyse de l’accès à l’information sur la discrimination) et psychosociologique (étude des stéréotypes concernant le sexe, l’origine, le handicap, l’orientation sexuelle et l’âge). Il en ressort que : les manuels ne font pas assez le lien entre discrimination et principe d’égalité ; la discrimination n’est pas toujours présentée comme un délit grave ; les images laissent souvent l’élève faire seul certains liens ; les femmes continuent à être moins valorisées que les hommes ; les personnes d’origines étrangères sont représentées le plus souvent dans des situations « dévalorisantes ou de pauvreté » ; le handicap est rarement évoqué ; les personnes âgées sont montrées soit malades soit dégénérescentes ; et l’orientation sexuelle n’est pas traitée…

Comment faire évoluer les représentations et reculer les discriminations dans ces conditions ? Aux éditeurs scolaires, la Halde demande « de prendre les mesures permettant de corriger les stéréotypes existants » et de « souligner que la discrimination est un délit grave sanctionné pénalement » . « Parmi les huit responsables des principales maisons d’édition interviewées, une seule s’oppose à la mise en œuvre de toute forme de politique en matière de gestion de la diversité » , précise la Haute Autorité. Sa requête pour l’Éducation nationale : « que tous les programmes du secondaire intègrent cette question [des discriminations] » et que les personnels reçoivent une formation spécifique. Glissant que cette étude a été réalisée dans des « conditions difficiles » – questionnaires peu relayés notamment – et que l’impact des programmes sur les contenus n’a pas été assez pris en compte, la Halde annonce qu’elle va reconduire ce travail pour « observer l’évolution des manuels » . Des critères relatifs à l’activité syndicale et aux pratiques religieuses devraient être intégrés. Il était temps. Reste à savoir comment passer de l’incitation aux changements effectifs.

Société
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Loi immigration : « Ces décrets fragilisent des personnes déjà en situation de vulnérabilité »
Entretien 18 juillet 2024 abonné·es

Loi immigration : « Ces décrets fragilisent des personnes déjà en situation de vulnérabilité »

Marie-Christine Vergiat, ex vice-présidente de la Ligue des droits de l’Homme (LDH), critique sévèrement la publication de plusieurs décrets relatifs à la « loi Darmanin » votée en décembre, la veille de la démission du gouvernement.
Par Tristan Dereuddre
Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »
Reportage 17 juillet 2024 abonné·es

Geraldine, femme trans et travailleuse du sexe « a été tuée, et demain, ça pourrait être moi »

Au rassemblement organisé le 16 juillet à Paris, les personnes trans proches de Géraldine, 30 ans, tuée dans la nuit du 8 au 9 juillet, ont témoigné des violences et des propos transphobes qu’elles subissent au quotidien.
Par Hugo Boursier
Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »
Précarité 12 juillet 2024

Pauvreté : « Tous les indicateurs sont mauvais »

La précarité progresse en France, comme en témoignent les dernières données publiées par l’Insee. Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre, tire la sonnette d’alarme.
Par Maxime Sirvins
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc