Ici !

Politis  • 11 décembre 2008 abonné·es

Une direction paritaire ?

« Le secrétariat national que j’ai composé est totalement paritaire » , s’est félicitée Martine Aubry, dénombrant « 19 femmes et 19 hommes » . À l’examen, sa?garde rapprochée est composée de quatre hommes, on ne compte pas de conseillère parmi ses trois conseillers, et seulement deux femmes pour six hommes dans les secrétariats organisationnels (trésorerie, fédérations, élections, formation, communication…). Si?la direction du « laboratoire des idées » est paritaire, le « forum des territoires » a une présidente pour trois vice-présidents mâles. Les femmes sont reléguées dans les secrétariats thématiques, où elles forment le plus gros bataillon (17 sur 29). Aubry n’a pas tort de considérer que « l’élection d’une femme au poste de première secrétaire [vaut] à elle seule comme preuve que la mutation [paritaire] a eu lieu ».

Le PS promeut un allié du MoDem

Le conseil national du PS, dominé par les représentants des motions d’Aubry, de Delanoë et d’Hamon, s’est choisi pour président Michel Destot (photo), le maire de Grenoble, qui, en mars dernier, s’était allié au premier tour avec le MoDem et avait refusé de fusionner avec les Verts et les Alternatifs au second. Les mêmes ont néanmoins approuvé un texte d’orientation qui stipule le refus de « toute alliance avec le MoDem » . Sans le moins du monde déceler dans ces deux votes la moindre contradiction.

Que le débat continue…

À tous ceux qui pourraient craindre pour la démocratie, Christine Albanel a adressé des propos rassurants lundi à l’Assemblée nationale. La ministre de la Culture a certes confirmé qu’elle « pourrait prendre un décret pour instituer la suppression de la publicité sur France Télévisions » . Avant de conclure : « Pour le reste, je souhaite que le débat continue. » Mais l’autre grande disposition de la loi, la nomination du président de France Télévisions en Conseil des ministres ayant déjà été adoptée, à quel « reste » fait-elle allusion ?

Politique
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

« Développer toutes les mutineries contre la classe dominante »
Entretien 17 avril 2024 abonné·es

« Développer toutes les mutineries contre la classe dominante »

Peter Mertens, député et secrétaire général du Parti du travail de Belgique, publie Mutinerie. Il appelle à multiplier les mobilisations contre l’Europe néolibérale et austéritaire sur tout le Vieux Continent.
Par Olivier Doubre
« Les Écolos, c’est comme les pirates dans Astérix qui se sabordent eux-mêmes » 
Politique 12 avril 2024 abonné·es

« Les Écolos, c’est comme les pirates dans Astérix qui se sabordent eux-mêmes » 

À la peine dans les sondages pour les élections européennes, avec une campagne qui patine, le parti écologiste se déchire sur fond d’affaire Julien Bayou. La secrétaire nationale, Marine Tondelier, tente d’éteindre le démon de la division.
Par Nils Wilcke
« Il est presque sûr que des eurodéputés RN ont reçu de grosses sommes de la Russie »
Entretien 11 avril 2024 abonné·es

« Il est presque sûr que des eurodéputés RN ont reçu de grosses sommes de la Russie »

À deux mois des élections européennes, l’ONG internationale Avaaz part en campagne contre le parti de Jordan Bardella et Marine Le Pen dont les sulfureux liens internationaux sont inquiétants.
Par Michel Soudais
« La gauche de demain doit être soucieuse d’un rassemblement démocratique »
Entretien 10 avril 2024 libéré

« La gauche de demain doit être soucieuse d’un rassemblement démocratique »

Le professeur de science politique Philippe Marlière est coauteur d’un court ouvrage étrillant la classe politique française et interpellant six personnalités (dont Hollande, Macron, Mélenchon). Pour lui, la gauche doit se repenser si elle souhaite devenir majoritaire.
Par Lucas Sarafian