« À quoi sert le Parti travailliste ? »

Historien de renommée internationale, spécialiste des nationalismes et homme de gauche authentique,
Zeev Sternhell analyse ici les causes du déclin du Parti travailliste.

Le Parti travailliste israélien, qui fut le parti des fondateurs du pays, vient d’enregistrer, avec 13 sièges, le plus mauvais score de son histoire. Comment expliquez-vous ce qui est plus qu’une défaite, une déchéance ? Zeev Sternhell : Ce phénomène s’explique par différents éléments. Le Parti travailliste connaît un processus de glissement électoral vers le bas depuis de nombreuses années. En dix ans, il a perdu environ la moitié de son électorat. Mais ce processus est encore plus profond. Ce parti a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.