De faux habits de vertu

Derrière le paravent des audits sociaux et autres codes de conduite affichés par les enseignes, se cache un système d’approvisionnement producteur de misère dans les pays du Sud.

Philippe Chibani-Jacquot  • 26 février 2009 abonné·es
De faux habits de vertu

«Je me sens tellement malade et fatigué après une journée de travail que je ne veux pas travailler le lendemain. Mais la faim ne permet pas de penser à la maladie. La seule idée de vivre avec l’estomac vide fait tout oublier. Nous travaillons pour nous sauver de la faim. » Le Bangladais qui prononce ces mots [[Les citations de salariés sont

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 3 minutes