Ici !

Politis  • 19 mars 2009
Partager :

Le rien sondé

Mystère de la sondomanie, Dominique Voynet se classe quatrième dans le baromètre politique du « gratuit » Metro (16 mars). L’institut OpinionWay, qui réalise ce sondage, demande à son panel s’il est satisfait ou mécontent « de l’action » de douze opposants politiques du gouvernement « comme dirigeants ». Qu’est-ce qui vaut à l’ex-candidate des Verts à la présidentielle d’engranger 47 % de satisfaits, derrière Delanoë (52 %), Besancenot et Aubry (51 %) ? Rien. Pour trace de son activité nationale durant le mois écoulé, nous n’avons retrouvé qu’un communiqué de presse. Enfin, sénatrice et maire de Montreuil, elle ne dirige plus les Verts. À croire que les électeurs se satisfont d’un rien.

Pas si rouge

Leila Chaibi avoue « avoir la gueule de bois » depuis la réunion du conseil politique national (CPN) du NPA, les 7 et 8 mars. Ce parti, dont elle était l’un des trois porte-parole dans sa phase de construction, reproduirait « les mêmes mécanismes de domination que l’on dénonce au quotidien dans notre société » , se plaint-elle dans un mail adressé aux membres du CPN. Elle s’y offusque que les têtes de liste pour les européennes, «  majoritairement » ex-LCR, aient été « présentées sans possibilité de discussion ». Et reproche à la direction provisoire d’avoir renoncé subrepticement à lancer un appel à candidature pour le bureau exécutif, préférant « susciter des candidatures ». Du coup, elle réclame «  un groupe de travail sur la démocratie interne du NPA » pour mettre en place de « véritables garde-fous ». Ce n’est pas très aimable pour les ex-LCR.

Marché aux esclaves

D’Éric Besson, pudibond ministre de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire ( le Parisien, 15 mars) : « La France n’a pas “besoin” pour sa population active d’immigration avant dix ou quinze ans minimum du fait de sa démographie : les Français font plus d’enfants que leurs partenaires européens. Mais il peut exister des besoins de main-d’œuvre pour les “métiers en tension” pour lesquels les employeurs peinent à recruter. » Vous me mettrez, s’il vous plaît, trois douzaines de Roumains – je veux bien que vous m’enleviez les Roms. Et tiens, rajoutez-moi deux bonnes bourriches de Camerounais : le BTP recrute.

Les échos
Temps de lecture : 2 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don