Entendu

Politis  • 30 avril 2009
Partager :

Michel Barnier, ministre UMP de l’Agriculture et de la Pêche, n’en fait pas mystère (France Inter, 27 avril) : il est consterné par le niveau de l’argumentation que développent les « socialistes », dans la campagne européenne. Harlem Désir qui « appelle à faire du scrutin un référendum anti-Sarkozy » , par exemple ? Ces tout petits personnages du P«S» dont « le seul discours européen » est de « critiquer Nicolas Sarkozy » , et d’appeler à un vote sanction contre le chef de l’État français – comme si la consultation du 7 juin avait pour fonction de régler de mesquins petits comptes franchouillards ? C’est « assez médiocre et désespérant », assène Michel Barnier, qui se fait tout de même une plus haute idée de la politique. Aussitôt après avoir diagnostiqué l’accablante faiblesse de la propagande électorale « socialiste », Michel Barnier confirme qu’il boxe quant à lui dans une catégorie (très) supérieure, et lance : « J’appelle à un vote sanction contre le Parti socialiste. » Heureusement qu’il y a l’UMP, pour relever le niveau.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don