Les états généraux tournent court

Les collectifs de syndicats et d’associations qui ont conduit les grèves générales en Guadeloupe, en Martinique et à La Réunion refusent le rendez-vous de Nicolas Sarkozy.

Michel Soudais  • 23 avril 2009 abonné·es
Les états généraux tournent court

Calendrier mouvant, défection des principaux acteurs des mouvements de grève… Les états généraux de l’outre-mer promis par Nicolas Sarkozy au plus fort de la crise antillaise démarrent mal. Après avoir proposé mi-février aux élus locaux que la consultation soit étalée « sur

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 3 minutes