Vu

Politis  • 23 avril 2009
Partager :

Saviez-vous que le cinéaste Jacques Tati fumait des moulins à vent ? La révélation de cette facétie ignorée d’un des monuments de l’humour français, exposée dans les couloirs du métro parisien, fait grand bruit : il s’agit d’un travestissement, car la loi Evin interdit toute publicité pour le tabac. Gommée donc, la pipe de Tati pour l’affiche d’une exposition qui lui est consacrée à la Cinémathèque française (à Paris). Remplacée par un accessoire sanitairement plus correct. On se demande, curieux, ce qu’ont fumé les censeurs de Métrobus, la régie publicitaire de la RATP ; puis inquiet, ce qui les empêche de distinguer un fait historique d’un message de prévention.

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don